Observatoire MAVIE

Imprimer

Le 5 décembre 2016, dans Actualité

Les accidents de la vie courante (ACVC) sont les accidents du quotidien à l’exception de ceux de la route et du travail. Ils constituent la première cause d’accidents et la troisième cause de mortalité en France après les cancers et les maladies de l’appareil circulatoire. (Source : Ministère de la santé : 2010).

11 millions d’ACVC sont à l’origine de 20 000 décès par an (rappel : environ 3 500 tués sur la route), 12 % des hospitalisations et 10 % des dépenses de santé.

Il s’agit là d’un enjeu essentiel de santé publique.

Que savons-nous au juste des accidents de la vie courante( AcVc) ?

Finalement peu de chose : leur nombre, considérable ;  leur bilan, désastreux ; leur permanence, insupportable.
Typologie des ACVC :

Première cause de décès chez les moins de 15 ans, ils représentent 2/3 des décès pour les plus de 75 ans.

Au delà de ces quelques données, la typologie des accidents, leur fréquence, leur déroulement, leur prévention apparaissent comme des questions secondaires tant le grand public y semble indifférent et tant les autorités ou les médias les tiennent pour prioritaires au point de ne pas en faire une grande cause nationale malgré l’insistance de plusieurs associations dont Prévention Maif.

Pour sortir de cette impasse, l’Université de Bordeaux et le pôle d’expertise du risque Calyxis se sont associés pour créer l’observatoire Mavie.

De quoi s’agit-il ?

Pour progresser dans la connaissance de ce dossier et améliorer la prévention, ces deux structures ont choisi d’utiliser les méthodes de l’épidémiologie. Il faut donc rassembler des données objectives sur un nombre maximal de ces accidents, les analyser pour tenter d’en dégager les constantes et restituer ces informations au grand public pour prévenir les AcVc et diminuer leurs éventuelles conséquences

Trois grandes mutuelles d’assurance ( MAAF, MACIF, MAIF) soutiennent ce projet et souhaitent améliorer la visibilité de ce dossier, en tout premier lieu au bénéfice de leurs assurés.

Quels résultats à ce jour ?

Après deux années de travail, les premiers résultats sont disponibles sur le site de l’Observatoire MAVIE.

Illustré par des chiffres actualisés, des analyses thématiques et des graphiques variés, ce matériau s’adresse à tous ceux qui veulent contribuer à « créer une communauté de 100 000 volontaires pour étudier, sur le long terme, les circonstances et les causes de ces accidents« .

Le nombre de volontaires bien que conséquent (26 000 en novembre 2016)  est encore insuffisant. Le traitement épidémiologique s’en ressent et est encore perfectible. Nous devons aider les chercheurs à rapidement progresser en  m’inscrivant à l’étude.

En participant à l’observatoire, vous recevrez en retour évaluation de vos propres risques et conseils pour les prévenir.