En-tête
Lettre d'information       No18 : mars 2018
---

Le mot du directeur

Bonjour à toutes et à tous

Le mois de mars a été particulièrement riche pour notre association :

- pour les maternelles, nous avons signé avec l'éditeur Nathan Jeunesse un partenariat qui va nous permettre de diffuser, via nos antennes, un livre consacré à la sécurité routière dont nous avons assuré le soutien technique

- pour les collèges, nous avons participé à l'opération " Paris qui sauve " afin de promouvoir notre dispositif autour des Gestes qui sauvent

- pour les collèges et lycées , nous avons terminé le test de l’opération Bon sens' Contre sens' qui permet, via des outils de réalité virtuelle, de sensibiliser les jeunes sur les dangers de l 'alcool et du cannabis. Nous allons ainsi, dès la rentrée scolaire prochaine, déployer progressivement ce dispositif .

Le Ministère de l’éducation nationale et la DSR sont d'ailleurs vivement intéressés par cette démarche qui est en phase avec leurs orientations actuelles.

Toutes ces initiatives vont dans le sens d' une Association Prévention MAIF moderne , innovante , soucieuse des intérêts des différents publics auxquels nous nous adressons.

Bien cordialement

Bernard Royer

---

Une nouvelle application

Depuis la mi-mars, l'application Anime Prevention MAIF est disponible sur Google Play et l'Apple Store.

Cette application, téléchargeable sur smartphones et tablettes, permet d'écouter la lecture, animée, de l'album Riskou distribué par l'association, afin que les enfants non lecteurs puissent avoir accès au contenu de l'album.

Elle permet également, à partir du dépliant distribué à la fin du spectacle "Complot dans l'dico", de retrouver animations, répliques et chansons de la pièce de théâtre . Il suffit pour cela de présenter l'appareil devant les repères adéquats, et l'on retrouve Prudence, Habitude ou Routine.

---
Signature d'une convention avec les éditions Nathan

Signature d'une convention avec les éditions Nathan

NATHAN, éditeur notamment de livres destinés à la jeunesse, souhaitait publier un ouvrage de Madeleine Deny intitulé "Mon premier permis piéton". La marque "Permis piéton" étant propriété de l’association Prévention MAIF, la signature d'une convention permettant à Nathan Jeunesse de l'utiliser a été signée le 8 mars dernier. Cet ouvrage, destiné aux enfants de 3 à 6 ans et à leurs parents, permet d’aborder, de manière ludique, les premières notions de sécurité routière.…

Lire la suite.

---

Des lycéens au Jamel Comedy Club

En novembre et décembre dernier, l'antenne de Gironde a mis en place un test de l'opération Bon sens' Contre sens' initiée par l'association Prévention MAIF .

C'est la première opération de prévention en classe qui s’appuie sur la réalité virtuelle. Elle décale le discours pour sortir de l’injonction et traite le sujet des addictions à travers celui des sensations fortes, positives et négatives. Elle responsabilise les élèves en les rendant producteurs et émetteurs de leurs propres messages de prévention en leur faisant concevoir un quiz qu'ils doivent partager le plus possible via les réseaux sociaux. 

La classe dont le quiz a été le plus partagé a gagné une soirée au Jamel Comedy Club dont un humoriste, Wally Dia, est le parrain de l'opération. 

---

Consultation en ligne sur l’incidence environnementale d’une baisse des vitesses

Conformément au Code de l’environnement, la Délégation à la sécurité routière (DSR) met à la disposition du public une plateforme de consultation en ligne afin de recueillir les observations et propositions du public sur l’incidence environnementale du futur décret visant à abaisser de 90 à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles à chaussée unique sans séparateur central, à compter du 1er juillet 2018.

Chacun d'entre vous peut formuler ses observations sur les conséquences environnementales de cette mesure en répondant à cette question : "Selon vous, quelle serait la conséquence sur l’environnement de la mesure visant à abaisser de 90 à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles à chaussée unique sans séparateur central ?". Il sera également invité à répondre à des questions facultatives à visée statistique.

Une synthèse sera établie sur la base de toutes les observations recueillies en réponse à cette question. Elle sera rendue publique pendant une durée de 3 mois sur le site "consultation.securite-routiere.gouv.fr" et sera fournie au Conseil d’État à l’appui du projet de décret.

Pour accéder à l'enquête, cliquez ici.

---